ACTUALITÉS

ÉLÉCTIONS MUNICIPALES : LA PRIDE MARSEILLE DENONCE LES LIGNES ROUGES À NE PAS FRANCHIR

A l’issue du 2ème tour des élections municipales et avant la réunion Conseil municipal qui désignera sa mairesse ou son maire, Marseille arrive à un tournant de son histoire. A la nouvelle du désistement de Martine Vassal, candidate Les Républicains, au profit de Guy Teissier, député de la 6ème circonscription des Bouches-du-Rhône, la PRIDE MARSEILLE lance un appel solennel à tou.tes les élu.es du Conseil Municipal.

La PRIDE MARSEILLE est par essence apartisane. Elle a travaillé et travaillera toujours avec tou.tes les élu.es démocrates et républicains, quelle que soit leur couleur politique, dans la mesure où elles-ils défendent les valeurs du vivre ensemble et les Droits des personnes LGBTQI+. 

Mais il existe néanmoins des «lignes rouges» que nous ne pouvons pas laisser franchir, notamment celle de la remise en cause des Droits fondamentaux et celle des tractations avec le Rassemblement National.

La présence dans cette élection de Valérie Boyer, députée de la 1ère circonscription des Bouches-du-Rhône, en qualité de porte-parole était signal fort qui a été compris par l’ensemble de notre communauté. Ses positions et son implication dans la Manif Pour Tous étaient connues tant au niveau national que local.

Ce soir, la nomination de Guy Teissier, nous amène à sortir de notre réserve. Nous ne pouvons pas nous taire !

L’absence de médiatisation des positions de Guy Teissier nous conduit à éclairer notre communauté sur le parcours et les prises de paroles de l’homme qui remplace Martine Vassal et qui prétend devenir Maire de Marseille. 

Nous attirons l’attention des conseillères et des conseillers municipaux sur les éléments suivants :

  • Guy Teissier a débuté sa carrière politique au sein du groupe d’extrême droite “Union nationaliste”.
  • En 2011, il fait partie des 80 députés et 113 sénateurs qui exigent le retrait de manuels scolaires abordant l’orientation sexuelle et l’identité de genre.
  • En 2013, à l’époque député UMP, il vote contre le Mariage pour tous.
  • En 2017, il est signataire aux côtés de Valérie Boyer d’une proposition de loi associant pédopornographie et Mariage pour tous. Voici un extrait de ce texte : «Mieux protéger l’enfant est possible : tout d’abord par la transposition des textes internationaux, en particulier la convention des Nations Unies sur les droits de l’enfant, la convention de la Haye sur l’adoption ainsi que les directives européennes, en particulier celle sur la pédopornographie. En second lieu et corrélativement, par la correction des incohérences de notre droit, qui tiennent, par exemple, à ce que le mariage entre personnes de même sexe ait été mal placé dans le code civil.»

Enfin, en 2014, Guy Teissier est assigné en justice pour certaines de ses positions extrêmes, plus exactement, il est poursuivi en diffamation pour ses propos sur la saleté de Marseille et son «africanisation»supposée.

Marseille a besoin d’une mairesse ou d’un maire digne et exemplaire autant par ses propos que par ses actes. 

Pour toutes ces raisons, la PRIDE MARSEILLE sort exceptionnellement de sa réserve et appelle tou.tes les élu.es du Conseil Municipal, celles et ceux qui refusent la stigmatisation des personnes LGBTI+ et de toutes les minorités qui composent notre ville, à voter pour une candidate ou un candidat qui ne soit pas entaché par les stigmates des LGBTphobies.

Fierté Marseille Organisation – Le Bureau

TÉLÉCHARGER LE COMMUNIQUÉ