ACTUALITÉS

LA PRIDE MARSEILLE ADRESSE UN MESSAGE A LA FUTURE ÉQUIPE MUNICIPALE

Ce premier samedi de juillet, nous sommes tristes mais nous voulons aussi être porteurs d’espoirs et de propositions.

Cet après-midi, la PRIDE MARSEILLE ne marchera pas dans les rues de notre ville. La pandémie a entrainé le report de notre programmation (du 28 août au 5 septembre) et l’annulation de la Marche et du Festival des Fiertés qui étaient initialement prévus ce week-end.

Dans ce contexte particulier, nous sommes néanmoins Fier.es et mobilisé.es pour l’avenir de notre communauté plurielle. 

Dans le cadre des élections municipales et métropolitaines, La PRIDE MARSEILLE souhaite adresser un message constructif et surtout rappeler quels sont les axes nécessaires et minimums d’une politique d’inclusion LGBTQI+ à l’échelle d’une Mairie.

La politique que nous souhaitons peut se résumer autour de 4 axes essentiels. Ils doivent, selon nous, être amorcés et déclinés dès les 100 premiers jours du mandat :

1 – La visibilité

Nous attendons que le ou la 1ère magistrat.e de la Ville soit un.e act.rice.eur de premier plan pour la promotion de la diversité et de l’inclusion en particulier des personnes LGBTQI+. Cet engagement nécessite l’envoi de signaux forts :

  • Une prise de parole systématique lorsque des cas de discriminations et de violences LGBT-phobes surviennent.
  • Un soutien visible à la PRIDE MARSEILLE.
  • Une politique d’inclusion portée par toutes les mairies de secteurs et dans tous les quartiers.
  • Un discours de politique générale axé sur les minorités, l’inclusion et la santé communautaire, élaboré avec les associations et qui donnera le cap des 6 années de mandat.

2 – L’exemplarité

La Mairie, comme la Métropole sont d’abord deux institutions qui regroupent un nombre important d’agents. Comme n’importe quelle entreprise, elles doivent avoir une politique de ressources humaines adaptée en ce qui concerne la RSE et l’inclusion.

  • Mise en place d’une politique de tolérance 0 par DRH et le DGS sur les propos, sous-entendus et autres manifestations LGBT-phobes au sein des services.
  • Mise en place d’une politique engagée en faveur de la diversité et de l’inclusion, avec la signature d’une charte d’engagement.
  • Formations à l’inclusion et à la diversité des agents et des chefs de services.
  • Formations des agents d’état civils sur les sujets de la transidentité.
  • La Mairie doit être fer de lance et doit fédérer les autres institutions dans sa politique générale (Préfecture, Préfecture de Police, Rectorat, AP-HM, Institutions culturelles, groupements de dirigeants, collectifs citoyens… etc.)

3 – Une co-construction avec les associations

La Mairie et la Métropole doivent être soutenantes du tissu associatif local qui dispose de l’expertise et de la légitimité pour beaucoup d’actions. La Mairie doit être en contact permanent avec les associations du territoire pour être la plus précise et la plus pertinente dans ses réponses.

  • Favoriser la mise en œuvre, par les acteurs du tissu associatif, d’un Centre LGBTQI+ visible dans la ville qui a pour vocation d’être un outil important de la politique de diversité.
  • Soutien logistique, financier mais aussi de compétences pour les associations.
  • Construction d’une politique générale de la diversité et de la santé communautaire en concertation avec les associations (éducation, sécurité, lutte contre les discriminations, solidarité, tourisme, évènements… etc.)
  • Mise en place d’un suivi collaboratif de la politique de la Ville sur les sujets LGBTQI+ (réunion régulière avec les acteurs, les élu.es et les personnels chargés de ces sujets). 

4 – Une ambition

Comme pour de nombreux sujets, les élu.es de la Ville de Marseille ont manqué d’ambition et de vision pour notre cité. Nous souhaitons que la future municipalité soit visionnaire et plus ambitieuse pour que Marseille soit non seulement inclusive pour ses habitant.es mais qu’elle soit aussi reconnue pour sa politique de diversité à l’international.

  • Une véritable ambition favorisant la visibilité de la PRIDE MARSEILLE en France et à l’international.
  • Création d’un Centre LGBTQI+ qui soit investi à la fois dans l’ensemble des quartiers du territoire, mais aussi engagé et impliqué dans des initiatives nationales et internationales.
  • Que les élu.es portent au niveau national et international des messages de diversité et les revendications de notre communauté pour contribuer à l’avancement de nos sociétés.
  • Que la politique d’inclusion et de diversité soit plus transversale et vienne compléter d’autres thématiques comme l’éducation, le tourisme, l’économie… comme le font déjà d’autres institutions politiques engagées et de nombreuses entreprises actives dans la RSE.
  • La concrétisation de la politique «Marseille sans SIDA».
  • Une politique de soutien à l’ouverture de commerces et au développement du tourisme LGBT-Friendly, avec la mise en place d’une formation des personnels (hôtellerie, restauration…), d’une charte d’accueil et d’un label LGBT-Friendly. 

Les équipes de la PRIDE MARSEILLE et les associations du Comité de Pilotage Inter-associatif et Commerçant sont à la disposition des futur.es élu.es pour venir construire les actions de cette politique.

Le but de ce document n’est pas de détailler le contenu des actions mais plutôt de poser les fondations et la structure d’une politique générale favorable et juste envers notre communauté.

Ce premier samedi de juillet, la PRIDE MARSEILLE ne manifeste pas sa Fierté dans la rue mais elle se mobilise à vos côtés. Elle marche pour une ville inclusive, accueillante et ouverte à la diversité.

Fierté Marseille Organisation – Le Bureau

TÉLÉCHARGER LE COMMUNIQUÉ