ACTUALITÉS

ALORS QUE LA PROPOSITION DE LOI BIOÉTHIQUE SERA BIENTÔT DISCUTÉE AU SENAT

«Ils nous ont dit que l’on ne devait pas exister»

Ce sont les paroles des agresseurs de deux lesbiennes à Angers, en début d’année, lors d’un rassemblement de la Manif Pour Tous.

Cette coalition voudrait nous faire croire, depuis de nombreuses années, qu’elle est la fervente défenseure d’un modèle familial traditionnel, le tout sans homophobie, sans lesbophobie, sans transphobie… C’est un mensonge : ce mouvement obscurantiste permet la libre expression de personnes LGBT-phobes qui persistent à nier notre existence, nos familles plurielles, nos Droits acquis et futurs.

Ces personnes souhaitent continuer leurs atermoiements dans l’espace public au cours du week-end des 30 et 31 janvier, car le projet de la loi bioéthique, dont l’accès à la PMA pour toutes est un élément central, sera examiné au Sénat à partir du 2 février. Ces rassemblements indignes souhaitent s’opposer à une volonté sociétale sans appel (65 % des personnes interrogées adhèrent à l’ouverture de la PMA à toutes les femmes, sondage IFOP 13/09/2019) et au calendrier parlementaire démocratique.

«Nos familles n’ont pas moins de valeurs que les vôtres»

Si nous avons confiance dans les élu.es allié.es pour porter enfin à terme ce projet de loi, il est nécessaire de souligner que rien n’est encore joué. Ainsi, nous rappelons que nous demandons l’extension de la PMA à toutes les femmes seules ou en couple mais également aux hommes trans privés encore une fois de leur liberté de disposer de leur corps, et que celle-ci soit remboursée à 100 %.

Nous voulons la reconnaissance automatique du second parent en cas de PMA car l’absence d’extension de Droit commun est forcément une discrimination. Aujourd’hui en France, certains parents doivent adopter leurs propres enfants : il s’agit d’une aberration autant que d’une humiliation.

La PRIDE MARSEILLE s’engage une nouvelle fois pour l’égalité de toutes et tous vis-à-vis des techniques de procréation médicalement assistée, sans condition de statut marital, d’orientation sexuelle ou d’identité de genre et veut réaffirmer son combat contre les ennemis qui nient nos existences.

Nous existons, nous persistons, nous résistons !

Fierté Marseille Organisation – Le Bureau

TÉLÉCHARGER LE COMMUNIQUÉ