ACTUALITÉS

JOURNÉE MONDIALE DE LUTTE CONTRE LE VIH / SIDA

En cette journée mondiale de lutte contre le VIH / SIDA, la Pride Marseille tient à rappeler que la sérophobie existe toujours au sein de notre société, y compris au sein de notre propre communauté.

1er décembre Journée de lutte contre le VIH/sida

En effet, la sérophobie frappe encore insidieusement au quotidien : que ce soit les refus de soins ou de services, les poncifs sur les applis de rencontres (“t’es clean ?” implique qu’une personne vivant avec le VIH soit « sale ») ou encore une méconnaissance inquiétante des médecins généralistes sur la PrEp1, la Pride Marseille souhaite que les discriminations liées au statut sérologique VIH réel ou supposé soient condamnées, punies et en rayées une bonne fois pour toutes.

La Pride Marseille rappelle que les personnes sous traitement anti-VIH et dont la charge virale est indétectable ne peuvent pas transmettre le virus. Les outils sont là et la recherche avance, mais la réponse des pouvoirs publics n’est
toujours pas suffisante pour enrayer cette pandémie : 680 000 personnes sont mortes du SIDA en 2020 et plus d’1,5 millions de personnes ont été contaminées cette même année2.

La Pride Marseille souligne que l’inégalité d’accès aux soins s’est encore creusée avec la pandémie de COVID-19, en particulier pour l’approvisionnement des traitements antiviraux en Afrique subsaharienne. Nous rappelons à l’état qu’il est de notre devoir de solidarité d’aider toutes les populations, y compris les plus fragiles.

La Pride Marseille souhaite rappeler ses revendications et son soutien total aux associations de lutte contre le VIH :

  • Agir auprès des populations migrantes (maintien et respect de la loi contre l’expulsion des étrangers malades).
  • Agir contre les discriminations, les LGBTI phobies, qui font le lit des épidémies dans une société où les « diversités » et la séropositivité sont encore des facteurs de rejet.
  • Agir pour la défense du droit des personnes vivant avec le VIH à bénéficier d’assurances et de prêts bancaires.
  • Agir pour un accès aux soins identique en milieu libre et en prison.
  • Militer pour préserver et obtenir de nouveaux droits notamment au niveau de l’accès aux traitements (gratuité des soins pour éviter un système à deux vitesses).
  • Militer pour que l’engagement financier dans la lutte contre le sida de l’État français auprès des pays en voie de développement soit augmenté.
  • Transformer la société à travers de nouvelles approches de prévention adaptées à chaque sexualité, aux différentes personnalités et environnements.
  • Transformer la société à travers la recherche qui permet de diagnostiquer et valider de nouvelles approches.
  • Transformer la société en réalisant des campagnes de sensibilisation à destination des populations les plus vulnérables et du grand public.

La Pride Marseille tient à souligner l’initiative de la ville de Marseille ce 1er décembre d’offrir un test de dépistage rapide et gratuit et une campagne de sensibilisation sur le parvis de l’Hôtel de Ville, mais rappelle qu’il y a 650 000 tests de dépistage effectués en moins en 20203 suite à la pandémie de COVID-19 et que les pouvoirs publics doivent traiter indifféremment les deux pandémies avec une mobilisation sans égale, pour l’objectif, enfin, d’un monde sans SIDA.

1 Prophylaxie préexposition, traitement préventif qui contre les contaminations)
2 Chiffres disponibles sur ONUSIDA.
3 Chiffres disponibles sur SIDACTION.

TÉLÉCHARGER LE COMMUNIQUÉ